mercredi 8 novembre 2017

Salon du jeu / fantastique

Demat !
Ce week-end j'étais au salon du jeu, inclus dans le salon du fantastique à Paris, plus précisément à l'espace Champeret. Je compte vous faire un petit récit du salon en commençant par descendre l'organisation du salon avant de faire plus factuel avec ce qu'on y trouve. On finira par une démo de Joan of Arc.

Alors oui, Je vais pas être très sympa avec l'organisation mais laissez moi vous expliquer. Tour d'abord j'ai eu connaissance du "salon du jeu" via un forum, un membre qui en parlait comme ça, style de rien. Je n'avais eu aucune autre info avant. En voyant ça je me rend dare-dare sur la page Facebook en lien pour zyeuter. Comme d'habitude très peu d'informations, aucun post de résumé et des images postées par ci par là t'obligeant à scroller pendant 20 ans pour grappiller des bouts d'infos. Qu'à cela ne tienne, je finis par tomber sur un lien vers le site. L'accueil du dit site renvoie vers la billetterie, le contact vers les accès presse, exposant et la partie bénévole... On en parle tout de suite. Dans tout les cas, aucun plan, programme ou info sur les participants au salon. 
Je me dirige donc dans un premier temps vers l'espace bénévole, tant qu'à me réveiller un peu sur le tard, autant filer un coup de main d'autant plus que le mot d'ordre semble être : "une seule personne gère ça, C'est la merde et on compte sur vous pour vous démerder au mieux les exposants !". Je remplis donc mon formulaire, leur captcha de m**** illisible et je valide... "veuillez indiquer une adresse mail valide". Je relis donc, Je re-rentre le captcha et pourtant tout semble bon... Même message d'erreur à la validation... Je change trois fois d'adresse mail toujours rien. Bref, ça bug. 
Vu que je ne suis pas chien et que j'ai vraiment envie de participer en donnant un coup de main : je contacte l'orga par mail et par Facebook pour leur signifier le bug, voire m'inscrire autrement pour aider. Mes messages ont été consultés mais jamais je n'ai eu de réponses...
Alors le jeudi, je tente le coup de la presse : en effet la section "contact" comme son nom ne le laisse pas deviner proposait une inscription via Fichit pour obtenir un badge presse.
La seule phrase qu'on y trouve est la suivante : 
Demande de badge presse Salon Fantastique novembre 2017 
Vous devez annoncer le Salon Fantastique sur votre média pour avoir votre accès presse. Toutes les personnes inscrites ici rentrent gratuitement. Les blogueurs (blog, site internet, réseaux sociaux) sont les bienvenus.                 
A la lecture, ma candidature ne semble même pas inappropriée, et j'en déduis qu'en faisant ma demande ici, je gagnerai donc un accès et peut être l'occasion de parler avec les orgas ou les exposants, réunir de la matière pour faire un bon article quoi !
Pas de réponse ou de confirmation par mail, j'étais un peu dans le doute mais j'y suis quand même allé, bien décidé à me faire ma place.

Résultat : j'arrive le jour J à 16h pile, me dirige vers l’accueil et demande comment récupérer mon badge presse. "Badge presse ? Comment ça ? On est pas au courant nous... Ah avec le salon du jeu ? Nous on sait pas on est du salon fantastique, rentrez avec moi".
Je fais 5m, croise 3 autre bénévoles pas au courant alors on me dit "ils doivent être au fond à gauche, voyez avec eux".
Voilà donc comment je suis rentré au salon du fantastique, avec juste un peu d'assurance et aucun contrôle vigipirate, j'ai passé la journée sans bracelet puisque je n'ai jamais trouvé la moindre trace d'administration ou d'organisation de la part du salon du jeu...

Je ne vous raconte pas ça parce que je suis fier, mais parce que je trouve ça triste d'organiser des manifestations de cette ampleur, qu'on soit en vigipirate et en "protection" des événements pour qu'au final un mec avec un peu de balls et d'assurance puisse passer crème sans que personne s'inquiète au soi au courant. D'autre part c'est quoi cette organisation ou il manquait plein d'infos sur le site, pas de contact réussi, une communication en mode : "soyez autonome le mec qui gère ça est tout seul" et finalement pas la moindre trace d'orgas sur place ? C'est quand même con de pousser un salon du jeu au sein du salon fantastique si c'est pour que derrière personne n'assure une cahuète...

Bref, c'était pour la petite histoire mais que je trouve quand même importante à écrire. Rentrons désormais dans le vif du sujet !
Pas de gros blabla c'est promis, surtout des photos de tout ce que j'ai pu voir.


Un salon très varié. En effet je salon du fantastique ça reste très ouvert. On pouvait donc voir de nombreux auteurs de livres ou de bandes dessinées sur des thèmes très variés (De la sf au med fan classique en passant par l'anticipation, Le post apocalyptique et la thriller). Je ne me suis pas arrêté parler avec chaque auteur mais ceux que j'ai fait étaient très accueillants et passionnés, C'était très agréable et heureusement que je n'avais pas d'argent... (longue histoire) J'ai plutôt pris des cartes de visite et des prospectus pour analyser les oeuvres et sélectionner celles qui me parleront le plus. 

Le défaut de l'Espace Champeret : c'est sous terre donc pas de lumière naturelle...

Pour vous donner une petite idée du genre d'allées à traverser



Il y a quand même une certaine ambiance parking souterrain

Je suis sûr que toi aussi tu as tout de suite été attiré par le masque de Naavi (ou de schtroumpf)


Il y avait également de nombreux illustrateurs là encore avec des styles et des ambiances bien différentes. J'ai craqué quand j'ai vu une roue à tourner pour gagner une illustration, bien plus intéressant à mon goût que les simples tombola. Et puis j'avais cette pièce de 50 centimes qui traînait... Je suis donc reparti avec un A5 triplement dédicacé ! (images + liens)

Il y avait bien sûr du costume et de joaillerie (pour pas dire bijouterie). Cette fois ci très limité dans les thèmes : soit du fantastique classique soit du steampunk. 
Enfin... Il y aussi tous les craft Kawaï vendus par les différents stands japanime à majorité rose (je stéréotype même pas !).

Même si ma photo est un peu bancal, j'ai adoré le concept de ces bracelets "à oeil", entre le démon incrusté de Dofus et la véritable marque de Sauron !

"Dommage que cette vendeuse ne porte pas les produits de sa boutique" est-ce une remarque sexiste, dégradante ou autant hors contexte que ce stand au salon du fantastique ?

L'atelier du grimeur, que j'affectionne particulièrement depuis l'avoir croisé à Dinan, mais je n'ai vu à aucun moment quelqu'n sur le stand...

Des vrais mandragores sous verre ! A côté il y avait un alien, Cthulhu et autres qui attendait dans le formol 


Les kawaï européennes que vous attendiez tous ! La photo est très floue mais me me semblait tellement représentative...


Joaillerie ou verroterie ? Oups, j'ai pensé à haute voix

Je ne vous les ai pas tous pris en photo, mais j'ai trouvé que beaucoup flirtaient entre le steampunk et le gothique bien dark

De splendides présentoirs à dés de forme variées

Non, il n'y a que moi à apprécier ?


De la nourriture était trouvable un peu partout, de la brioche médiévale aux fruits confits en passant par la bière et autres élixirs colorés. 

Dédicace à la très gentille vendeuse de Thaï qui m'a quasiment donné un bout de chaque produit pour goûter

Il y avait à ma surprise quelques stands avec des objets japonais, chaque fois tenus par des japonais : ça allait des tissus aux baguettes en passant par les poupées en bois. 
Pas sûr du rapport direct avec le fantastique mais moi ça m'a amusé.



Trop de stands hors propos, gadget, inutile à mon goût. Du vendeur de couteaux à ceux qui tentent de refiler à prix d'or statuettes. DVD et autres goodies chinois de toutes les licences possibles imaginables. J'ai même vu des drones en vente. 

"Intéressant ce salon, est ce que ces cons vont m'acheter mes goodies à 600% de benef?!"

"Oh ! Heureusement qu'il y a le salon de l'imaginaire, c'est quand même plus pratique et moins cher qu'Amatruc ou E-marché"

du katana... fantastique !
Juste une question : pourquoi?

Deux scènes étaient présentes pour des tables rondes, des présentations, la projection d'un long métrage amateur notamment...

La grande scène

La petite scène

A noter qu'il y avait un emplacement réservé à l'escrime de tous types où les démos/initiations s’enchaînaient sans cesse : sabre laser,  escrime classique, sabre coréen, canne de combat... Il y a même eu du Quidditch ! 

fais le ou ne le fais pas, il n'y a pas d'essai



Mais il est où le jeu là-dedans ?
J'y arrive, je gardais le meilleur pour la fin.
Bien que je n'ai vu aucune notion de "salon du jeu" et pas la moindre organisation, sur les stands on trouvait quand même du jeu sous différentes formes !


Vous pouvez voir le stand sans détour avec une bannière Confrontation Résurrection... Pas plus de détail haha
Au fond du salon, un espace relativement vaste de tables réservées au jeu de rôle. Les joueurs pouvait s'inscrire pour telle ou telle partie qui commençait à heure fixe. Enfin quand elle avait assez de joueurs...
Je n'ai pas eu le temps de jouer, mais j'ai pu constater que malgré une nette dominance D&D / Pathfinder il y avait quand même quelques jeux moins connus.
J'ai malheureusement oublié de prendre en photo cette partie, désolé...

Toujours sur le jeu de rôle, les éditeurs étaient présents : pro ou amateurs. J'ai notamment pu voir l'expansion des "Ombres d'Esteren". Ce jeu que j'ai acheté dès sa sortie en boutique, suivi un peu en achetant les premiers livres au fur et à mesure avant de lâcher à l'avènement des crowdfundings bourrés de goodies pour les paliers supérieurs. Heureusement les projets ont toujours pu être bien suivis et la globalité de la gamme devenue totalement transmédia !
Je me suis aussi attardé chez l'éditeur 2 dés sans faces qui a notamment sorti un jeu de rôle "Freaks' Squeele" tiré des bandes dessinées éponymes. Une discussion très intéressante avec cet éditeur original aux projets que je ne connaissais pas du tout. 
J'ai même pu échanger avec des auteurs de Murder Party !

En terme de plateau, j'ai pu échanger avec la Waagh Tavern, observer les démos d'Asmodée  ET... faire une démo de Time of Legends : Joan of Arc. J'avoue que c'était un peu mon objectif puisque mon père et moi nous tâtions sur le fait de pledger ou pas. J'ai eu l'occasion de tester le scénario de La croix du loup pendu. Je m'arrêterai sur les spécificités du scénario, pour les règles je vous renvoie vers la page du KS
Tiré d'un fait historique pimenté avec du fantastique ici le principe est simple. L'un des joueurs joue les villageois de la sympathique bourgade, dont un est un loup-garou. Il possède quatre civils et choisiras l'un deux pour être le lycan. Son adversaire joue un preux chevalier, un évêque et ses troupes venus trouver et terrasser la bête. 
Sur le terrain, on trouve des maisons, et pions rencontres. tout cela contient des pions que l'on révélera lorsque les troupes pénétreront dans la case. Petite différence néanmoins pour le joueur lycanthrope, lui a droit de regarder d'abord le pion avant de choisir de le révéler ou de l'échanger avec n'importe quel autre pion sur le plateau, pour bluffer son adversaire. 
Le joueur chevalier pourra lui fouiller deux lieux spécifique pour trouver des objets sacrés l'aidant dans sa quête. Pour découvrir le loup-garou, il devra rattraper et interroger les villageois avec son évêque (pour être sûr) ou sur un jet de dé de son chevalier. Il peut également choisir de frapper directement le villageois sans réfléchir mais s'il tue un honnête villageois... Il perd un tour de jeu !
En effet, le scénario s'étire sur 6 tours de jeu ou le nombre d'activations est variable (2, 3 ou 4 actions par tour pour un total de 17 sur les 6 tours).

J'avais prévu un gros rapport de bataille avec des photos des 6 tours mais... Comme mon adversaire a passé son temps à tué du loup, n'est allé voir ni la sorcière ni les objets sacrés et n'a donc jamais trouvé et donc révélé le Loup-Garou... Je renonce pour ne pas vous endormir !

A la place je vais faire un petit bilan des plus et mes moins du jeu selon moi.
Points positifs :
- une mécanique bien huilée avec les cubes d'activation à dépenser ou à conserver à chaque tour
- la diversité des cubes pour varier les activations (interruption, charge de cavalerie, réactivation...)
- les petits plus croustillants du scénario (fouille des bâtiments, sorcière, objets sacrés...) 
- le côté découverte lors du premier essai, qui se transforme en bluff à la suivante
- la rapidité du jeu quand on connait les règles 
- les décors 3D

Points négatifs :
- figurines en résine donc visuel non final (certes c'est plus un défaut de la démo)
- la possibilité d'avancer la même unité tant qu'on a des cubes (activant une zone, tant que l'unité avance vers une case libre, elle peut continuer d'avancer!)
- Très (trop?) calculatoire quand on connait les ficelles. Toutes les solutions de pistage du loup-garou sont elles vraiment viables/envisageables ?
- le boulot qu'il y aura à faire pour réaliser des tuiles 3D maintenant que j'ai vu les leurs haha

Place aux photos de Jeanne !


Précisons que tous les modèles utilisés lors de la partie sont en résine et ne correspondent donc pas à ce que les backers recevront

Mon Loup-garou qui passera toute la partie ici, à côté du plateau

Mes quatre villageois sorti voir quel est ce nuage de poussière s'approchant du village

Vous voyez ici les cubes d'action basique (rouge) posés dans les zones activées lors de mon tour



Le gabarit de l'intérieur de la basilique

Mes paysans envoûtés ayant trouvé de l'armement dans la maison

Les forces armées ratissent la campagne et mettent à mort tous les loups !

J'adore les arbres à cette échelle... je trouve ça top pour l'immersion


Le Doigt de Romain

Le chevalier dans l'église, ayant repoussé mon villageois en dehors...


Le lycan caché, protégé par mes villageois armés

un tirage RESINE des décors

Un aperçu du chateau

La Fameuse table 3D, le bonheur
Enfin, je vous présente mes photos des figurines récupérées au salon, ne faite pas attention au palstic tordu, c'est rattrapé depuis et même sous-couché ;)
Les photos ont été retouchées sous light-room mais seulement pour améliorer la qualité d'image, pas pour fausser le look des figurines.



C'est tout pour aujourd'hui, je vous dis à bientôt pour un article sur Okko Chronicles et dans un futur plus ou moins proche un article sur les stands que j'ai visité au salon.

jeudi 2 novembre 2017

Salon du jeu du 3 au 5 novembre à Paris



Demat,

ce week-end se déroulera le salon du jeu à Paris à l'Espace Champeret (Paris 17ème).
Au programme du jeu de plateau, du jeu de cartes et des jeux de rôles pour tous, adultes comme enfants.




Deux scènes pour les conférences, des tables rondes, énormément de stands avec notamment de l'impression 3D, une présentation de Joan of Arc de Mythic Games, des initiations à l'escrime comme au sabre laser... Vous l'aurez compris, autant de bonnes raisons de venir faire un tour !

Prenez le temps de lire les noms des avenues, la culture geek dans toute sa splendeur !

Petit plus sympa : les visiteurs costumées auront une entrée gratuite et pourront participer au concours de Cosplay organisé !

Je vous laisse avec le programme ci dessous et j'espère vous y retrouver ce week-end !




Pour ceux qui souhaitent toutes les infos dans le moindre détail voici le très bon résumé que l'on trouve sur le site officiel. N'hésitez pas non plus à consulter leur Page Facebook.

Où?

A l'Espace Champerret, 6 Rue Jean Oestreicher, 75017 Paris 
Métro Porte de Champerret
www.viparis.com/v33#iparisFront/do/centre/espace-champerret/Accueil

Quand?

3, 4 et 5 novembre 2017
Horaire vendredi : 16h - 20h
Horaire samedi : 10h - 19h
Horaire dimanche : 10h - 17h

Quoi?


Le Salon du Jeu, ce sont des jeux de plateau, des jeux de cartes et des jeux de rôle pour les petits et surtout les grands.