samedi 18 mars 2017

Journées figurines et jeux 2017 : un bon bain de figs

Hello,

Un billet pour parler de mes premiers JFJ ! C'est quoi cette bestiole là? Ce sont les Journées Figurines et Jeux qui ont lieux annuellement à Sartrouville. Une bonne grosse convention qui accueille son lot de tournois, d'exposants et de démonstrateurs. Plutôt que d'en faire des tonnes, je vous laisse avec un petit panorama que j'ai pris à mon arrivée le samedi, sur le coup de 10h 15.

video


Sympathique non ? Tout le monde m'ayant dit que c'était bien plus petit que l'année dernière, j'aurai voulu voir ça (et j'espère qu'on reverra ça les années suivantes !). Un bon melting-pot de plomb, de résine et de plastique boosté à coup de concepts délirants, survitaminé à la passion, sublimé à la sympathie et la bonne humeur.
Alors peut être que j'en fait des tonnes, mais vraiment, c'est l'effet que m'a fait ce week-end. Un bon bol d'air frais, des rencontres géniales, la possibilité de m'exprimer tout en me rendant utile. C'est lourd, depuis quand t'es passé fanboy? Alors ouais, ça ressemble à une conclusion d'article, c'est tout beau tout propre, mais c'est vraiment juste pour vous poser le contexte, maintenant j'explique pourquoi.

Qu'est ce que tu foutais là pour commencer? Encore en train de jouer les touristes? Et non, bien que l'envie ne manquait pas, j'ai tout de même manqué le Terminus Ludi à Rennes pour une bonne raison : je venais en tant qu'Alchemist, prêter un coup de mains à mes collègues au sein même de leur bastion. En effet, certains membres d'Alchemist Miniatures font aussi parti de l'association SFJ qui organise les JFJ. En tant que membre récent de la société, j'étais présent à leur côté pour tenir le stand et aider pour le tournoi du samedi. C'était également l'occasion parfaite de rencontrer certaines personnalités ludiques que je n'avais croisé que par claviers interposés.
Je vous propose donc un petit résumé de ce week-end avec les quelques photos que j'ai réussi à prendre.

Premier jour

Arrivé samedi matin à 10h 15 (presque l'ouverture), je suis arrivé en même temps qu'Esprit, on en reparle un peu plus loin. A l'arrivée j'ai directement pris la figurine exclusive de la convention. En effet, chaque année un tirage résine est disponible à la vente parfois (toujours?) ayant un profil pour un/des jeu(x) de figurines. J'avais déjà réussi à tricher en récupérant celle de l'année dernière (une splendide triadique accompagnée de son dragon), une pirate que j'avais trouvée absolument magnifique (rachetée à Tobias d'ailleurs) et une damoiselle a double visage que l'on peut monter en gentille catholique ou en affreux vampire. Cette année, c'était une templière. Bien que la gravure ne soit pas des plus fines (osons le, je préfère la dolly que j'ai sculptée moi-même) la figurine reste globalement très sympa (et encore alternative : lance ou épée, tête nue ou casque). Je récupérai par la même occasion un ticket, le 43 rouge. Putain mais ça va durer 15 plombes tes pérégrinaitons ? En plus t'as vu le nombre de détails inutiles. Que nenni, je pose les fils, j'installe l'histoire, rien n'est fait au hasard…

Après la baffe de voir tous les exposants, les 20 000 figurines et les têtes familières, je prends ma place sur le stande Alkemy pour trouver mes marques alors que les joueurs du tournoi arrivent. Ils sont 10, il y a des jeunes et des moins jeunes, des habituées et des moins habitués, des listes horribles et d'autres… originales : tous les ingrédients sont là pour se foutre dessus dans l'allégresse. 
Une fois lancé, j'en ai quand même profité pour faire un rapide tour, dire bonjour aux têtes connues et me faire une idée de l'endroit. Retour aux stand, début des initiations, des conversations, de la rencontre de gens chouettes, de geeks purs et durs, de familles aussi. Bien que n'arrivant pas à la cheville de notre maitre inégalé Nicoleblond, j'ai fait de mon mieux pour donner envie, partager mes connaissances sur ce jeu et transmettre la passion de Mornéa qui nous habite. Le temps file à une vitesse absolument ahurissante, seulement ponctué par les comptages de points du tournoi et les blagues nulles échangés avec les camarades ou les autres démonstrateurs du salon venus troller.
En croisant un joueur de SAGA : Jean Michel II pour ne pas le citer, j'ai également rencontré un autre joueur qui viendra au tournoi SAGA des territoires ludiques, lui aussi bloggeur et qui connaissait mon blog (étonné puissance 2000). On a fait une démo très sympathique d'Alkemy et c'est encore plus plaisant de savoir qu'on va se recroiser ! Je vous invite à aller découvrir son blog !
Au final on a eu assez peu de gens sur cette journée (les habitués semblaient choqués qu'on circule aussi bien dans les allées) mais ça a quand même pas mal tourné sur le stand Alkemy. 


La splendide table naashti 

Les khalimans test 

Leur opposé triadique

La seconde table de démo, toute aussi impressionnante

La compo Avalon bien sale

mes photos ratées des troupes de Ca'apiti

Petit break de la journée : la loterie. D'abord d'une oreille distraite à mon stand (à l'autre bout du salon) puis en se rapprochant pour regarder les lots. Une fois devant, les numéros défilaient tant que personne ne réagissait à l'appel du numéro je ne sais pas ce qui m'a pris mais j'ai voulu rester devant, jusqu'au dernier lot. Moi je sais, ça s'appelle la cupidité. N'y croyant plus vraiment mais fasciné par ce lancé de d100 accompagné d'un dé pour les couleurs j'écoutais, regardais les lots partir. Il ne restait plus qu'un lot, je me disais qu'il fallait y aller, inutile d'espérer vu le monde entourant la loterie mais impossible de bouger vraiment. C'est là que j'ai entendu "46 rouge !". Hallelujah, c'est moi ça ! Bref, tout ça pour dire que je suis reparti avec Z first Impact Opus 1 chapitre 2. Je ferai un petit Open The Box avec compte rendu de partie dans les articles à venir. En gros c'est du coopératif contre des zombies avec figurines et décors 3D. Il y a même une possibilité de réalité augmenté mais j'ai pas encore regardé. Un super cadeau, y a plus qu'à voir ce que ça donne en jeu ! 
La plupart des gens sont partis sur le coup de 19h, ce qui doit correspondre à l'heure ou on a rangé le matos pour le lendemain. Libéré de mes obligations, je me suis précipité au stand Forge Studio (T'as intérêt à avoir cliqué ou à déjà connaitre le 'sieur Whispe millediou) pour enfin faire une partie de Fury avec son créateur Whispe à défaut d'avoir pu faire le tournoi (j'en profite pour dire -même si tout le monde s'en fout- que ce sale fourbe de Jerreck a comploté avec le Yéti Belial pour que je retombe à la 3ème place du classement mondial, c'est une catastrophe! Une vilenie qui ne restera pas sans vengeance). Nous avons pu mettre au point un théorème (je pensais l'appeler le théorème Brauwhispe t'en penses quoi?) : lors d'une démo, tes dés s'activent à leur puissance maximale pour déchirer en deux l'innocente victime qui a fait l'effort de s'asseoir à table. On cherche toujours à généraliser, mais pour l'instant nous n'avons testé que sur des sujets ayant une malchance notoire lors des tournois du-dit jeu qu'il fait jouer en démo.
En gros, j'ai fait que des double 6 / masses toute la journée au grand dam des malheureux à qui j'ai fait des démos, j'en étais à m'excuser et à me dire que je n'arriverai jamais à vendre le jeu en faisant autant ma brute (j'avais pourtant dit de pas me laisse Garlan…). A l'inverse, Whispe n'a pas eu l'air très chanceux au tournoi Fury.
Une fois à table, on peut carrément appeler ça une démo vu mon souvenir des règles et le livret V1 que j'avais emmené… Et t'as réussi à oublier en moins d'un an? C'est moche... As usual, je me retrouve avec des humains des pyramides : à savoir Esialdes. En face il y a de l'orque romain bien badass avec leur non-metalic metal. Pas de réflexion, juste une grosse bourre des familles pour se mettre sur la gueule. Histoire de vérifier la théorie, je sors que des 2 ou 3 bien moisis tandis que le Whispe enchaîne trois 10 d'affilée. ça, plus une erreur d'estimation de ma part font que je me prends une bonne grosse branlée en 3 tours. Tellement que mon adversaire n'a pas voulu jouer le dernier tour de viol où Hagrad, le prétorien et un légionnaire entourait Archasis. 
ça tombait finalement bien car les orgas ont décidé de fermer plus tôt car il n'y avait plus que les exposants. Je vous avoue que ça m'a quand même frustré, j'étais parti pour rester jusqu'à 21h jouer avec les poteaux, parler, profiter mais non, on nous a un peu mis dehors.  

En pagne en Laponie, même avec tout la bonne volonté du monde je n'aurai rien pu faire...

Je veux un cours de NMM...

Désole pour les photos d'orques, il faut que je prenne plus mon temps...

Deuxième jour

Le lendemain, arrivé à 9h 15 (presque à l'ouverture encore une fois), ré-installation du matos et c'est reparti pour une journée d'Alkemy. J'ai fait des démos toute la matinée dont une avec un jeune sculpteur très doué à parler de plein de choses autour de notre hobby ! Le temps est passé à une vitesse incroyable.
L'après-midi, j'ai un petit peu déconnecté d'Alkemy pour avoir quand même le temps de prendre en photo le salon pour vous le montrer mais aussi parce qu'une partie m'attendait...
Je suis d'abord passé par le Stand Blockhaus 82. Non pas pour acheter des maps en tissu mais pour récupérer des figurines Kolaps : Hell Await. J'avais déjà deux vampires et un militaire et la gravure m'ayant autant estomaqué que le système de jeu, je voulais absolument récupérer le reste de la gamme. Ouais, t'as tellement tanné le tenancier, acculé aux jfj, il avait plus le choix le pauvre... Disons que je me suis montré très intéressé par la gamme et que je lui ai pris toutes les figurines qui lui restaient en résine (et même un tirage métal). ça fait qu'il me manque encore quelques figurines de la gamme (APC et chrisme) mais j'ai de quoi jouer des affrontements Sheol (démons) et APC (marines). J'en profite donc pour remercier David une fois de plus pour cette occasion, la conversation et j'espère qu'on pourra se recroiser pour du jeu la prochaine fois !
J'ai également pu rencontrer le Crew Ravage, discuter avec mon rédacteur en chef donc et mes confrères pigistes, ça aussi ça a été un super moment, l'occasion aussi de revoir DavianRafpark pour ceux qui ont blog et de rencontrer mon collègue breton Tengi Tengo. S'en est enchaîné une discussion avec Laurent Pouchain, qui a imaginé le jeu Congo édité par le studio Tomahawk. Merci Raf parce que j'aurai pas su sans toi et passer à côté aurait vraiment été dommage... Quand j'aurai un atelier correcte et qu'à la maison on aura préparé notre table jungle, je ferai un article sur Congo parce que vraiment ça mérite !
J'ai ensuite atterri sur le stand Red Button's Nation pour disputer une partie avec Esprit, son concepteur. Pour ceux qui ne connaissent pas, Red Button's Nation (RBN pour les connaisseurs) est un jeu post apocalyptique où l'on joue un groupe ayant résisté à l'apocalypse et luttant pour accomplir ses propres objectifs. La grande spécificité et du jeu est de pouvoir recruter des fantassins ET des véhicules et que chaque catégorie offre différentes options pour créer son "convoi". Pour cette partie test, nous étions 4 : Lixa, Esprit, un autre nordiste pour lequel je n'ai pas de pseudo (désolé...) et moi même. Chacun d'entre nous contrôlait un véhicule et entre 2 et 3 pitous. Pour ma part j'avais un véhicule tout terrain, un gentil monsieur avec une tronçonneuse, un avec un lance flamme et un éclaireur avec un lance roquette (j'aime beaucoup le concept). La partie était en 2v2, le but étant d'être le dernier à avoir des véhicules en état de fonctionnement ou de faire sortir ses deux véhicules.
La partie commence très fort, à leur tour Lixa et Esprit font les kékés en démarrant leurs véhicules, l'un fait un tête à queue et l'autre n'avance qu'à moitié (c'est ça de pas être tout terrain...). Pour notre part nous avançons nos véhicules sereinement et je déclenche un tir de lance roquette sur le véhicule de Samy, le mettant hors course dès le premier tour... L'un de ses deux personnage arrive à sortir d'urgence tandis que l'autre reste coincé. 
Second tour, vengeance ! Mon véhicule se prend à son tour un tir de lance missile venant du véhicule de Lixa qui le met hors course en percutant le vieux restaurant. Là également, un seul de mes deux personnages arrive à sortir directement. Ed' la tronçonneuse coupe en deux un des survivant de Samy mais se fera abbatre dans un second temps au fusil de chasse. Mon collègue choisit quand à lui de rentrer dans le dernier véhicule adverse grâce à son bélier.
Le troisième tour sera le dernier, alors que les piétons se foutent sur la tronche, un test d'avarie raté par le véhicule de Lixa le mettra hors-service, nous octroyant la victoire. 
Le système est très fun, ça m'a éclairci quelques points de règles que je n'avais pas bien compris lors de mes parties au club. Et puis visuellement, y a pas à dire ça claque !
Petit conseil amical, surveillez la sortie d'un certain magasine parlant de jeux de figurines ;)


La vitrine des mercenaires offerts par la communauté
La suite et... oh ! mais c'est...

Mais oui, c'est mon mercenaire avec sas tronçonneuse !


Le véhicule de Lixa en fin de partie...

Mon véhicule en fin de partie



Je suis également passé par le stand Mauser Earth. De splendides figurines WWI uchroniques à l'échelle 50mm. Je vous encourage vivement à vous rendre sur la page kickstarter du projet qui va bientôt se terminer et à qui il manque moins de 1500€. Je n'ai malheureusement pas eu le temps de tester le jeu malgré la proposition de Jerreck... La sculpture des figs est absolument à tomber et, je sais pas vous, mais moi le look me parle totalement. J'ai très envie de tester le jeu de figurines à cette échelle.

On voit ici du Reich et de l'Atlantic Alliance

Ici encore du Reich ainsi que des théosoviets 

Ensuite j'ai essayé de vous prendre des photos histoire de vous faire baver un peu et de vous mettre dans le bain. 

Une petite scène post apo superbement traitée... Saurez vous retrouver l'autre photo d'un Elvis comme ça ?

Un nain samouraï bordel ! Morikun tu valides ou ça va trop loin ?

Du gitan, qui veut du gitan ?

Ou de l'elfe repeint qui claque bien comme il faut

Du gob et de l'orque

Une machine monde, perdue au milieu de nul part

La République socialiste soviétique gobeline en action



hoho, deux figurines RBN dans la vitrine Forge Studio ? ;)



Un peu de SAGA n'a jamais fait de mal


Même si je ne suis pas fan du jeu, j'adore toujours autant le rendu de ces tables...


Le bas de la vitrine Wonderlands Project (Mauser Earth)

Des images du tournoi Lord of the Ring


Un baroud d'honneur pour de vaillants héros ?

A moins que vous préfériez la masse grouillante de gobelins?

Le gondor aussi était présent
Les dérives d'un système Bien/Mal : des fois les listes d'armées ressemblent à un rassemblement de monstres sans logique...



The Mumakkil, ça me donne plein d'idées pour celui que je vais récupérer 


Un peu d'historique !


Foirer les photos Briskar : check

La faction poiscaille qui me parle beaucoup !

La table magique à trois étages qui en a fait pleurer plus d'un !

Le fond d'un temple, style grec

Une mer agitée, une falaise cachant une entrée secrète...
 J'ai également eu le plaisir de passer voir Mahar ! Il exposait et je tenais à le rencontrer après avoir gagné un lot Mahar-Prod lors du concours de socles organisé par Monty.

La bande de Mordheim de Mahar avec les figurines zombicide Black plague

Quelques travaux de Mahar, donc la Miss Niouka que j'ai à la maison
C'est tout pour moi, je repars avec des étoiles plein les yeux, des figurines plein le sac (faux, j'ai été raisonnable) et un gros jeu de zombie en bonus !

JFJ c'est fini, mais je compte renouveler dès l'année prochaine.

Kenavo!

mercredi 15 mars 2017

Welcome to the Deadzone (V2)

Demat,

Ça fait un moment que je n'ai pas écrit ici. En partie par manque de temps, En partie parce que je prépare un gros article sur les crowdfunding (auxquels j'ai participé).

Aujourd'hui de la 'gurine pure et dure avec un petit rapport de bataille. J'ai été chez l'ami Reldan qui m'a expliqué les règles V2 de Deadzone mis en lumière par ces splendides figurines et décors.

Il m'a laissé le choix de la faction et, ayant vu la peinture de ces contagion il y a peu, J'ai tout de suite choisi cette faction. Pour une première partie on a été tranquille, pas d'équipement. Même si on m'a dit que le rééquilibrage et les limitations d'équipements faisaient tout le sel de la v2, on verra plus tard !
J'ai donc choisi comme héros (obligatoire depuis la v2) le Stade 1A, le gros, grand et inarrêtable mutant exposé à l'artefact alien en premier lieu. Pour l'accompagner j'ai pris trois stades 2A : les petits frères, juste capable de corps à corps mais plus rapide que le 1A. Avouons le, c'est surtout parce que je trouve les figurines dynamiques et tellement belles... Je ne suis pas sûr que 3 figurines passant en état berserk dès qu'ils sont blessés soient très judicieux.

Reldan lui a joué Asterian en utilisant ses fameux eldars. On met en place le scénario : 4 zones valant des points de victoire (1, 2, 2, 1) installés le long de la diagonale tandis que nous nous déployons dans les coins opposés. Moins de blabla, plus de photos!

Ma bande de fins !

Du gros plan sur la peinture du maestro

un poil flou désolé

Mise en place des combattants

 Premier tour

Une fois les dés de commandement lancés pour récupérer nos divers pouvoirs du tour, on se lance. Le premier tour est assez calme puisque les Asterian prennent position (de tir) tandis que j'avance en prenant de la hauteur tout en fouillant les caisses (remplies d'objets de tir...). PAUSE ! 

Bon ben, photos de ce tour de folie.


Hormis le 1A ultra blindé, j'ai préféré avancer à couvert

Le barrage se met en place

La sœur guerrière (aka Banshee) prête à tout depuis son perchoir

Deuxième tour

Les ennuis commencent. Mon 2A bondissant se prend un laser qui traverse son armure, condition pour lancer l'état berserk... Il se jette sur mon petit 3A au lieu de continuer à avancer vers l'ennemi. Heureusement que les dés me donnent raison et que personne n'est blessé. Le reste de la troupe continue d'avancer, sécurisant les deux objectifs à deux points. (non sans récolter une blessure pour le 2A de gauche). Le chien infecté en profite également pour se glisser sous le bâtiment central préparant la prochaine attaque.




Le "poste de tir" astérian

Toi en bas ! prépare toi à prendre la fessée

Troisième tour 

La berserkitude continue et je foire mon jeu pour le 2A occupant les deux points de victoire, Reldan l'active en le faisant juste sortir de sa cachette pour le cribler de balles... Le chien va tenter une percée sur le drone astérian occupant la zone à un point mais les dés ne lui accorderont pas la victoire escomptée. Le reste de ma bande va avancer à couvert toujours pour essayer de gratter des points de victoire sans s'exposer à une mort certaine. J'ai malheureusement oublié de prendre des photos de ce tour... Ah bah bravo, bien le professionnalisme !

Quatrième tour

Le Patron entre en scène en récupérant le point que tenait le drone (inutile de vous dire comment il a finit) tandis que son adjoint 2A récupère l'objectif à 2 points en se planquant comme il peut derrière la fontaine... Pour le reste, ça se met en place sur la gauche.




Focus sur les troupes

Focus sur l'héroïne !

C'est qui le papa ?

Cinquième tour

Il ne me reste plus que 2PV à marquer pour conclure. Reldan joue son pouvoir de héros en me supprimant mes dés de déplacement et en cartonnant Le 2A à deux points de victoire. Je tente le tout pour le tout en envoyant mon 3A cartonner l'héroïne (7dés dans sa face !). Echec total, je ne la blesse même pas... Heureusement, il va répliquer en tir, me laissant l'occasion d'envoyer mon dernier 2A prendre le petit point de victoire qu'il me manquait.


Le 2A gagnant

La sœur s'interposant après coup devant son chef


Le décor de Reldan qui m'a tué. Il a représenté ici la naissance des skavens (dans le cadre de malpierre sous ce décor il manque un bout)
Une partie extra cool me permettant de découvrir les règles V2 de deadzone. Je ne me permettrais pas de faire une critique du système, j'attendrais pour ça de me procurer le matériel V2 (j'ai pas encore dit quand si j'allais craquer). La peinture des figurines et les décors de mon adversaire sont à tomber, ça fait vraiment plaisir de jouer sur une table aussi jolie. J'étais tellement subjugué que j'en ai oublié de repartir avec mon oliphant.

Vivement la revanche !