mardi 8 août 2017

Le point crowdfunding

Hello !

ça faisait longtemps que j'avais pas parlé de crowfunding (attend, t'en va pas, j'essaie même pas de te refourguer un produit aujourd'hui !). Un an presque jour pour jour en fait. Alors que s'est il passé en une année ? Bien plus que de crowfunding ont élé livrés que je n'en ai pledgé, et ça s'est la bonne nouvelle pour commencer. Du jeu de rôle et de la figurine donc pas d'écarts extravagants et toujours pas de krakaje plateau même si certains peuvent être tentants (voire où j'avais pledgé avant de me retirer...).

On va les traiter par ordre de livraison pour me simplifier la tâche, attention c'est parti pour mes 8 pledges de l'année (et même un peu plus finalement) !

In Nomine Satanis (INS)


Le retour du jeu de rôle In Nomine Satanis, par Croc mais avec un tout nouveau Background. Le but de cette version était d'avoir quelque chose de joauble rapidement, moins à lire plus à jouer en gros. De ce fait, des règles allégées, dans l'esprit INS sans les côtés "lourds" que Croc trouvait à son propre jeu. 
En terme de background, cette version a un petit côté film de Zombie. C'est le bordel, le néant, l'apocalypse. La chaine permettant aux anges et aux démons de se réincarner en passant par la case départ est rompue, plus de contact avec le paradis ou l'enfer, plus vraiment de supérieur à qui se référer... Bref, la découverte d'une chose : la peur de la mort et donc l'accentuation du besoin de cacher sa magie aux mortels (pour ne pas être pris en chasse par le camp adverse).
Pour ce qui est des chiffres, la campagne a été financée par 1179 contributeurs pour un total de 142 754€ (sur un objectif de 20 000€). 10 stretchgoals débloqués. 

Les plus de cette campagne

- Beaucoup de pedges différents permettant à chacun de s'y retrouver (des versions numériques, imprimées, des suppléments, des packs boutique, des packs spéciaux...)
- L'humour de Croc : certains peuvent ne pas aimer son cynisme, voire son foutage de gueule, moi ça m'a bien fait rire. On le retrouve dans la com sur la page, dans les pledges (Croc vient chez toi passer l'aspirateur déguisé en wookie...), dans les stretchgoals alternatifs (nommé l'enfer de Croc) réunissant des challenges con pour Croc jusque dans le livre de jeu rôle lui-même
- Les stretchgoals, tantôt des amélioration du livre, tantôt une affiche, 1 supplément offert...
- The Stretchgoal : le recueil de nouvelles, édité en petit format. Le génie de l'auteur (GE Ranne) y est sûrement pour beaucoup mais quand même...
- Les délais ultra compétitifs (financé le 23 mars 2015, FINI de livrer fin octobre de la même année)

Les fameux défis


Les moins de cette campagne

- Un des paliers était la possibilité de créer son perso en ligne, via le net et une application. Quid du site internet ? L'appli a été évoquée et serait en cours de soumission sur l'android et l'apple store.
- Depuis juin 2016, les news qui n'arrivent plus que sur le site officiel et plus la page de crowdfunding. Certes ça fait un moment et c'est peut être personnel, mais pour moi tant que tout ce qui na pas été promis n'a pas été livré, la communication devrait continuer pour les souscripteurs...
Un démon de Belial

Un démon de Baal

DUEL

L'affiche offerte aux souscripteurs


Fury Outburst Control



Un autre projet de figurines, un autre jeu d'escarmouche. Cette fois-ci pas de médiéval-fantastique mais plutôt un arcane-punk whatthefuckesque où l'on retourne les stéréotypes de race et bon dieu, ça fait du bien ! Second Kickstarter pour le jeu, cette fois-ci pour produire les Armes Lourdes. Ces gros guerriers, bêtes de guerre et autres montures. De plus, une nouvelle faction a vu le jour : la faction pirate. Là aussi on s'est fait plaisir avec Chacha, pour booster les factions commandées lors du précédent kickstarter. Projet financé le 25 juillet 2015, livré mars/avril 2016.
En termes de chiffres : le projet a réuni 6843€ sur les 5000€ d'objectif initial grâce à 93 contributeurs.



Les plus de cette campagne :

- Beaucoup de WIP pour constater l'avancée des sculptures
- De très bons délais
- Un SAV qui assure ; il me manquait une référence et un socle, je les ai reçu en moins de 15 jours (de mémoire).
- Des pledges économiques ! Plus on prenait d'armes lourdes et plus le prix était intéressant, enfin !
- La possibilité de commander le matos déjà existant
- Des réponses perso aux commentaires !

Les moins de cette campagne :

- Le mod Solo qui tarde (qui a dit que c'était à cause des compétences informatiques de Whispe ?!)


Alkemy



Celui-ci, j'en ai bien parlé sur ce blog... Mais ça mérite ! Alkemy a lancé son premier crowfunding qui a été financé le 22 novembre 2015. La campagne a été livrée entre juillet et septembre 2016.
La campagne avait pour but de produire 2 nouvelles factions pour le jeu. Les Naashtis, sortes de nagas, habitants des forteresses souterraines, maniant le feu et que l'on croyait disparus. L'Utopie, d'anciens exilés s'étant adapté à leur île d'accueil et revenus pour "libérer" leurs frères restés sur place. Au final la campagne s'est bien passée, il y a même eu une resculpture d'une partie des évadés, les khalimans retors échappés de prison.
Pour ceux qui se demandent ce qu'est Alkemy, c'est un jeu de figurines d'escarmouche, à l'échelle 28mm. Les combats se déroulent un univers médiéval-fantastique et les règles sont simples, la richesse étant apporté par les profils des figurines. Pour plus de détails, je vous renvoie à la critique que j'en ai fait ici même.
Pour les chiffres : 24 453€ par 263 contributeurs (objectif initial de 10 000€)

Les plus de la campagne

- Beaucoup de news, des réponses aux souscripteurs rapides, bref une bonne gestion de la communauté
- Une page de base en anglais, mais une version française consultable !
- Les compos alternatives pour TOUTES les factions. De quoi enrichir aisément sa collection pour les vétérans à des prix intéressants
- les pledges All-in qui contiennent tout le matériel de jeu nécessaire. L'existence d'un add-on pour avoir des décors (rien que ça)
- Les sculptures de Didier Fancagne sur les naashtis et l'unité graphique de l'ensemble 
- Les sculptures de l'Utopie par Johan Chauvet, la finesse des figurines est absolument incroyable.
- Les stretchgoals rajoutant des figurines offertes (3 Utopians, 3 Naashtis)
- La possibilité de récupérer son pledge lors de la finale

Les moins de la campagne

- Pas de pledge figurines seules pour les deux nouvelles factions 
- Les livres toujours en traduction anglaise (en partie ma faute...)
- Un bon krakaje pour moi qui est choisi de soutenir à fond en prenant les add-on débloqués au fur et à mesure...

La famille Utopie

La famille Naashtis
La famille évadée (les trois à droite ont été resculptées, il y manque le frondeur)
The Exclusive du KS

La famille Aurlok

La famille Avalon

La famille Temple

La famille Triade

Pour faire original : la tribu Walosi

Insectopia



Projet Jeu de rôle cette fois-ci, que j'ai découvert lors de la convention Eclipse à Rennes. J'ai eu la chance de faire une partie avec le concepteur lui-même : Florent Maragas pour une partie d'entologie. Pourquoi j'ai craqué ? Insectopia fait vraiment l'effort de nous proposer un jeu de rôle nouveau, une expérience unique que l'on a pas vécu ailleurs. On y trouve tout d'abord un background très différent : une terre peuplée d'insectes, d'oiseaux et de quelques mammifères. Ai-je dit inscete ? Autant pour moi, bien que les insectes existent toujours les joueurs vont incarner des intres. C'est la contraction d'insecte et d'être, ainsi certaines espèces insectoïdes ont évolué et se sont vus dotés de conscience, acquit la bipédie et la capacité à se servir de leurs pattes antérieures pour façonner mille et un objets. Cela rajoute également le filtre de l'échelle : en jouant à taille insecte, la moindre pluie devient une tempête et on voit dans chaque oiseau un terrifiant dragon... De plus, on y ajoute la capacité de voler, le fait d'avoir 4 bras, de communiquer par phéromones... Autant dire que c'est une sacrée expérience !
En plus de ce background, on trouve également un système innovant derrière. Plutôt que d'utiliser des dés, ici vous trouverez des pastilles de couleurs/ billes anglais/ gouttes d'eau (rayez les mentions inutiles) appelées blattes. Ne nous y trompons pas, ce n'est q'une autre façon de manipuler le hasard mais le frisson apporté est intéressant. Réunies dans un sachet, le jouer va en tirer un nombre dépendant de son niveau de caractéristique et de sa valeur de compétence. Au final, une seule sera gardée et déterminera le degré de réussite de l'action selon sa couleur : réussite critique, réussite, échec...
Le MJ n'a plus de test à faire et peut se délecter de l'angoisse de ses joueurs en passant autour d'eux.
La campagne a permis de financer l'édition du livre de base, le sachet de blattes et un paravent.
Le projet s'est financé le 3 mai 2015 avec 15 992 € collectés sur un objectif de 6 500 € initial.


Les plus de la campagne 

- un matériel de qualité : très beau livre, épais, avec beaucoup d'illustrations (en couleur !)
- Des pledges proposant un week-end de jeu dans les Pyrénées avec l'équipe du jeu
- une équipe sympathique lors de la campagne
- la création d'un forum pour les joueurs (et la correction du fond qui arrachait les yeux après que j'en ai parlé héhé)
- La possibilité d'avoir le livre pour un "petit" montant (45€)

Les moins de la campagne

- Le changement d'un stretchgoal qui était : la réalisation de blattes spéciales en plastique à forme insectoïde. En effet, ce stretchgoal est devenu une amélioration de la carte du monde. J'avais accès au premier stretchgoal, pas au second. ça pique de se voir retirer ça comme ça, post campagne.
- J'ai eu un manuel dont la première page (carte) était en partie collée à la seconde. Elle est donc abîmée sur tout le contour. Quand je l'ai signalé par mail, on ne m'a pas proposé de remplacement. Certes ce n'est pas grand chose mais ça fait cheir de pas avoir un truc parfait...


On entre donc dans les crowdfundings non-classés, c'est à dire que l'on attend encore tout ou partie des contributions.

Dropfleet Commander



Grosse campagne anglaise de nos amis de chez Hawk Wargames. Toujours dans le même univers que Dropzone Commander mais à une autre échelle, celle de l'espace ! Prenez la tête d'une flottille, flotte de vaisseaux de l'une des quatre factions : deux humaines (ou presque) et deux aliens.  Wait... J'ai déjà écrit ça moi. Pour ceux qui en voudraient plus je vous renvoie vers le ravage figurines 8 où j'ai rédigé un article dédié un article à ce jeu ;)





Le projet a réuni 629 222 £ sur un objectif initial de 40 000 £ grâce au soutien de 3 918 backers. C'était le 4 décembre 2015. Effectivement, on ne fait pas les choses à la même échelle outre manche...
Une partie des pledges a été livré mais il nous manque encore une partie du matériel (pions résines des quartiers, map radar... On a ce qu'il faut pour joeur mais il manque encore certain goodies.

Les plus de la campagne

- Beaucoup de visuels, beaucoup d'images des figurines, des modélisations 3D...
- Pas mal de niveaux de pledge pour satisfaire le plsu de monde possibles
- Beaucoup d'add-on qui ont grandement contribué à faire monter le total du kickstarter à mon avis

Les moins de la campagne

- La communication a été un peu sportive pendant la (longue) période d'envoi des colis. Hawk Wargame l'a reconnu, ils n'étaient pas préparés pour livrer une telle masse et je sais que le délai a pu être bien plus important pour certains que pour d'autres.
- L'absence d'une liste complète du matériel contenu dans les pledges, avec qui a été débloqué, ce qui dépend du niveau de pledge et en fonction de ce qui est déjà envoyé ou pas...
- l'abandon de l'impression d'un stretchgoal, à savoir la carte à la bonne dimension pour le jeu complet contre un PDF à disposition et 5£ sur la boutique... De même pour tous les add-on de cartes.


Gob'z'heroes



 Second crowdfunding pour ce studio français, anciennement skull minis et désormais Lumberjack studios. La première campagne ne présentais que des figurines de gobelins en tenue de super héros, j'avais craqué en voyant ça sur le blog de Mehapito... J'avais pledgé pour la totale et avais reçu moults gobelins et un pledge à peu près complet après bien des réclamations et même des remarques bien senties de la part du tenancier... Bref, après un échange bien déplaisant (et le seul article au tag "grosnazes" du blog) j'avoue que j'hésitais sérieusement quand j'ai vu la seconde campagne arriver. Bon au final t'es qu'un gros naze sans volonté donc rien de nouveau ? En gros c'est ça, j'ai vu les premiers visuels, j'ai vu que ça ne proposais pas seulement des figurines mais bien un jeu pour les exploiter et là j'étais foutu... Bien que l'on se soit éloigné des super héros pour se retrouver avec de simples héros : terminagob, Gobnan, Gob'croft... Le projet reste sympa. Quelques figurines sont trop décalées pour moi et pas assez héroïques mais on passera dessus (speedy Gonzales et Ronald McDonald n'ont jamais représenté un quelconque idéal héroïque selon moi).
Un jeu disais-je, de figurines mais utilisant un plateau et assez rapide (30/45min) pour une utilisation rapide, fun et un très bon tremplin pour les non figurinistes. Le jeu se joue au D6, un seul par attaque en fait. C'est un jeu d'opportunistes où un minimum de réussite aux dés est nécessaire.  Si vous voulez plus de détails sur la mécanique je vous renvoie au Ravage numéro 10 où vous trouvez rédigé par ma plume un article sur le jeu. Concernant plutôt la campagne maintenant :



566 contributeurs ont engagé 74 024 € pour soutenir ce projet pour 30 000€ nécessaire à la base. Financé le 31 janvier 2016.


Les plus de la campagne

- beaucoup de greens montrés, de la campagne jusqu'à la finition on a été plutôt gâté là dessus
- la com' a pas été trop mal, on a été tenu au courant de façon correcte
- la qualité des figurines livrées est absolument incroyable. Toujours les plus belles à ma connaissance à ce jour. 
- une remise en main propre au salon Paris est ludique (10 mois après la première date estimée mais bon c'est kickstarter)



Les moins de la campagne

Alors là je suis désolé mais il s'agit de mon avis personnel et je compte bien exprimer tout ce que je pense... 
- les dés en mousse : sérieusement ? Pour souligner le côté gobelin. Soyez honnêtes et dites que ces dés en mousse jaune de 3cm de côté et imprimés De façon dégueulasse étaient surtout très peu coûteux...
- "l'extension multijoueur" : deux nouvelles roues pour compter les points et quatres nouvelles tuiles terrain. Enfin, les deux mêmes roues que la boîte de base, les quatre même tuiles que la boîte de base. Au pris où j'ai payé ça p'tain ça fait mal de même pas avoir un nouveau design. 
- les cartes. Alors là, chapeau bas. Faire passer les cartes d'un stretchgoal pour un minimum de la boîte de base déjà inclus c'était fort. Mais décider de ne tout simplement pas produire les cartes des persos débloqués en stretchgoals ou add-on quand c'est pas un équipement prévu de base... Magistral. Plus de budget donc les stretchgoals qui étaient : "trucmuche miniature + character card & stuff cards" c'est devenu que la fig et son profil en fait... Une des extensions s'est même vu supprimer ses cartes combo et objectifs... Le tout sans compter que deux persos ayant un même équipement, il n'y a eu qu'une carte de fournie... Bref, Je suis assez sévère mais là-dessus mais quand on promet, on fait. Même si certains auraient dit "les promesses n'engagent que ceux qui y croient" moi me vendre du rêve et me le reprendre après une fois que mon argent s'est volatilisé ça passe toujours pas...
- Dans la série boulette d'éditeur je voudrais également souligner les bugs de pledges... Il me manquait l'extension multi, et les cartes des premiers persos auquel j'ai droit car j'ai fait le premier crowdfunding. Je m'en suis rendu compte sur place mais bien sûr... Rien n'était sous la main du proprio donc j'ai attendu mon courrier. Le courrier m'a amené ce qui manquait mais, puisque sinon c'est pas drôle, les cartes des persos sont en anglais. Pause estivale, on terminera cette histoire à mon retour au QG.
- La plus grosse blague du monde pour finir : Le premier projet promettait aux backers un ex-libris et une figurine promotionnelle lors de la seconde campagne. Je ne vous remets pas les détails des échanges de mails et le propos que Facebook je me contenterai d'un résumé... La figurine promo s'est transformée en une tête alternative pour un personnage et l'ex-libris est.... Annulé comme par magie. J'ai quand même réussi à obtenir des excuses publiques sur Facebook après qu'on m'ait dit que je me trompais en citant une news de leur ancien crowdfunding. On peut dire que je suis chiant, mais quand on est pas capable d'assurer on promet pas, on mets pas ce genre de choses sur la table.

 

Dreadball 2




Ayant testé Dreadball avec un ami de mon père, un autre de ses amis m'ayant offert une version achetée sur une braderie (merci encore T. !) j'avais bienen craqué et acheté grand nombre d'équipes en soldes à diverses occasions et chez différents revendeurs (donc Mantic France Themselves) quand une V2 a été annoncée... J'ai été fort. Et oui, tas de vipères, j'ai pas pledgé, je me suis dit que 100€ pour avoir la totale ça pourrait attendre d'avoir juste les règles VF. Attend deux secondes, Si t'as pas pledgé, pourquoi on en parle ici? Ouais bon, au début j'ai été fort. Et je le serai resté si un enfoiré avait pas libéré un pledge early bird... (NDLR : un pledge spécial en quantité limité à prix réduit). J'ai eu le malheur de retourner sur la page, de voir UN maudit early bird libre et j'ai plongé... Bon après vu les quinze milles add-on et le fait que je sorte souvent ce jeu, je me dit que c'est pas totalement irréfléchi d'autant que c'était une très belle campagne dont on va parler de suite sans plus s'attarder sur ma vie de geek ludique irresponsable.







Le but de cette campagne était donc de présenter une seconde édition du jeu. Règles grandement revues d'ailleurs (toujours en tests ouverts), nouveau plateau, certes et nouvelles équipes. Révisions des socles et de nouvelles balles s'attachant au socle du joueur la portant. Bref, pas un simple errata et de nouvelles figs à refourguer. Dans le lot il y avait également la version ultimate pour joueur en multijoueurs (jusqu'à 6!), le guide pour toutes les anciennes équipes et de nouveaux joueurs : les capitaines, plus puissants que les autres joueurs mais moins détachés que les MVP.



1 684 contributeurs ont engagé 183 853 $ pour soutenir ce projet sur un total nécessaire de 80 000€. Cela a été financé le 8 août 2016. 
Actuellement les playtests tournent toujours, on suppose que la production suit son cours. Aux dernières nouvelles les livraisons sont prévues pour fin octobre. 



Les plus de la campagne

- une campagne ultra clair, des images détaillant les contenus de chaque niveau de pledge
- la possibilité pour les joueurs v1 de ne pledger que pour le matos de transition v2
- l'addition du dernier stretchgoal post campagne avec le pledge manager : la team revenant en mode zombies cyborg (j'ai tellement hâte de la voir à l'oeuvre !)
- l'inclusion totale des joueurs dans les modifications de versions grâce à leur parties tests, leurs retours etc.
- la possibilité d'acheter toute la gamme en un ensemble ou en pièces détachées

Les moins de la campagne 

- assez peu de news je trouve. Depuis mars de cette année, seulement une nouvelle ! Ils disent préférer les news avec beaucoup d'infos, chacun son truc...
- la vente de toute la gamme en un ensemble ou en pièces détachées



Pavillon Noir




Ah... Accrochez vous encore au bastingage moussaillon car je vous ai gardé une sacrée bouteille pour la fin. Vin ou vinaigre, j'ai moi même hâte de le savoir !
Alors pavillon noir qu'est-ce que c'est ? C'est un jeu de rôle écrit par Renaud Maroy. D'abord disponible de façon gratuite sur Internet en 2000, puis édité par Black Book Éditions (BBE par la suite) il y a eu des sorties jusqu'en 2009. Ce jeu de rôle retrace l'histoire de la piraterie des caraïbes sur plus de trois siècles et fourmille de détails et de précisions historiques réunis et comptés par l'auteur avec un professionnalisme sans faille. Les sorties étaient espacées mais le travail toujours soigné. Quand t'auras fini de te la péter sur un sujet qui ne te concerne pas directement on pourra passer au vif du sujet ? J'y viens mon bon, j'y viens. BBE a donc décidé de lancer une seconde édition de ce jeu de rôle icônique sur un thème cher à mon coeur : la piraterie. Projet financé en septembre 2013 avec 874 participants offrant 156 691€ sur un objectif de 8 000€ (soit 1 959%) une bien belle prise pour ne pas dire un succès totalement innatendu et débordant de loin les espérances de BBE et du (pauvre?) Renaud Maroy devant assurer derrière. Si je ne m'abuse c'est la première campagne de crowdfunding de BBE, hébergée par leurs soins et aussi une des seules à ne pas avoir été livrée.



Pour ce qui est de la campagne : 23 stretchgoals, 4 livres, des goodies dans tous les sens (cartes d'escrime, de magie, bourse à dés, cartes géographiques, plateau de bataille navale...) un festival de bonus et pas un de payant un add-on (bien sûr tous puissent être achetés à côté) ; prenez en de la graine bande de moules avec vos add-on un objectif sur deux ! 
Le hic ? Ben on attend toujours.... Un coup à cause de l'illustrateur, un coup à cause d'une invasion de sauterelle, un coup... Bref. Vous aurez compris que la campagne est une vraie catastrophe en termes de délais et de communication même si ça se rattrape ces derniers temps. Ça en a fait râlé plus d'un et c'est toujours ce qu'on me ressort à la tronche quand je parle de kickstarter (spéciale dédicace à mon padre pour ça, lui qui m'a d'ailleurs offert cette campagne pour Noël... 2013 ). 
Bref, j'ai même pas envie de parler de plus et de moins, on en reparle avec un open the box le jour où ça arrivera vraiment. J'espère juste ne pas être déçu à ce moment là.





Eden Burn Out 



Bon, j'ai quand même bien réduit la voilure depuis quelques miles il y a encore des craquages de temps à autres. Le dernier en date est la dernière version d'Eden, développée par Minus (ce génie) et que j'avais eu la chance de voir en bêta test géant aux Happy Factory Days en ma qualité d'envoyé spécial Ravage (m'enfin j'ai payé ma place alors qu'elle ne servait qu'aux tournois mais ça, c'est une autre histoire !). Impossible donc de passer à côté après avoir rencontré Minus, parlé avec Mohand... Le piège était 
Déjà plus qu'à moitié refermé et moi pauvre petit geek fébrile prisonnier en son sein... Et l'oscar de la meilleure excuse est attribué à... BRAUWAN ! OK, OK, j'ai beaucoup aimé le système, ils ont mis un pledge pas trop cher pour ceux qui ne voulaient pas les figurines mais avoir quand même les stretchgoals j'ai pledgé dans les premières heures. 




Alors Burn Out qu'est-ce que c'est ?
C'est une version d'Eden, donc jusque là on garde les même figurines, le même esprit post apocalyptique et les mêmes principes de jeu. Seulement ici, plus de cartes tactiques, plus de points stratégie pour alléger le jeu et surtout l'utilisation de la 3D ! On notera également la présence de nouvelles figurines Askaris et résistance ainsi que l'apparition de bandes "personnalisables" au sein de différentes factions. 
Le pledge manager n'ayant toujours pas ouvert, Je vous mets un lien vers la page pour plus de détails.




676 contributeurs ont engagé 83 049 € pour soutenir ce projet sur une base de 10 000€. Financé le 4 mai 2017 et toujours en attente de pledge manager.




C'est tout pour moi, désolé pour ce gros article que j'ai mis bien trop de temps à rédiger, Pour la suite je ferai des bilans moins espacés et donc (normalement) moins longs !

mercredi 2 août 2017

Gaijin, le Japon revisité

Demat !
Aujourd'hui un article sur un nouveau jeu : Gaijin. C'est un jeu en développement par mes amis Matou et PF, dont les premières figurines sont d'ores et déjà disponibles sur la boutique de Golem miniatures.
On commence par un petit pitch sans trop en dévoiler. Japon, ère de ... C'est à ce moment que les gaijin (les étrangers) débarquent sur l'archipel. Seulement ici, ce n'est pas des portugais qui débarquent mais des arrivants d'un peu plus loin... Ce sont des extraterrestres qui débarquent dans cette fin de Japon médiéval pour se mêler à la culture locale (ou pas) et en profiter pour amener deux trois cadeaux comme l'existence de robots par exemple.
What the fuck is that shit? Oui oui, Je vous entends dans le fond, c'est quoi encore cette connerie, qu'est-ce qu'il ne faut pas inventer... Mais c'est là que Gaijin sort du lot. On a un vrai look japonais traditionnel, adopté par nos amis les gaijin qui maintient tout de même une vraie cohérence d'ensemble.

Pour cette initiation avec la version Matou, nous avons choisi comme premier scénario la porte cachée. En effet, une porte est cachées parmi les décors mis en place sur la table mais pour savoir où exactement il faudra chercher les indices cachés sur "les bornes". Dès qu'un joueur a observé les trois bornes l'emplacement de sa porte est révélée et il peut faire sortir ses figurines par ce décor. Un scénario insidieux qui pousse à s'aventurer rapidement en terrain adverse pour découvrir au plus tôt son point de sortie tout en évitant que l'éclaireur soit massacré directement. 
Pour cette première partie, Matou jouait les robots Jingoro et détective Sayu assistés par deux samouraï sans armure tandis que je prenais le contrôle des Gaijin assistés par deux samouraï en armure. 

Mise en place somme toute classique, avec des ruelles serrées au centre et quelques axes de tir latéraux. 

Cette photo n'est pas volontaire mais on va dire que ce délicat flou est un teasing à la Whispe

Prêts à en découdre, les Gaijin débarquent




Le premier tour commence et c'est ici qu'on passe aux choses sérieuses, je rentre un peu dans les règles, essaye de bien comprendre les mécaniques tout en préservant les couverts de mes figurines. L'archer se dirige droit sur la borne et en découvre l'indice tandis que les autres avancent sous couvert des maisons, se mettant à l'abri du pistolet de détective Sayu et prêt à fondre sur un ennemi trop entreprenant. Je ne sais pas bien où j'ai merdé mais je me retrouve très en retard finalement, alors que Matou a bien plus avancé que moi. Qu'à cela ne tienne, s'il approche, je le plombe !





Le second tour s'enchaînera très vite, Je ne vois pas tout ce qu'il se passe mais avec son avance en déplacement il arrive à capturer une deuxième borne et se prépare pour sauter sur la mienne, défendue aussi vaillamment que possible par mon archer. J'arrive à temporiser un petit peu grâce aux fumigènes de mon chef gaijin qui va bloquer l'objectif et protéger temporairement mon archer. Mon samurai au katana va lui tout faire pour mettre à mort Sayu mais malgré la quantité astronomique De pion de stress qu'il accumulera pour enchainer les actions, impossible de tuer ce petit robot impudent...

Seulement, Matou m'intercepte au troisième tour et me prend de vitesse pour activer la troisième borne et commencer à sortir ses figurines. Au final, il ne reste que Sayu sur la table qui finira sous le marteau de mon énorme Gaijin. En résumé, une partie très intéressante même si je prend une très grosse taule ! Le jeu est nerveux, rapide et très tactique. Matou est à l'écoute de mes remarques et ça, c'est très apprécié !


 Comme ça avait un goût de trop peu, on décide de remettre ça rapidement. Ce coup ci, in place des reliques sur la moitié de terrain adverse, valant différentes valeurs de points de victoire. Ma chiantise naturelle me pousse à cacher les reliques derrières ses maisons pour le gêner le plus possible... Voilà à quoi ressemble ce second champ de bataille !

Seconde mise en place, les reliques sont disséminées sûr le terrain

On décide d'inverser les camps, et je me retrouve donc avec des kilos de métal plutôt que de la racaille Xenos. Mes samurai sont certes plus rapides, mais n'ont pas d'armure !
Nous nous précipitons sur les reliques laissées par l'adversaire, tout en se doutant que les plus proches sont à coup sûr les moins rentables mais trop effrayés de possiblement laisser passer gros. 
On voit clairement que la fight va se dérouler au centre, là où trônent les dernières reliques. S'engage alors de nombreux corps à corps, appuyés par quelques tirs. Fort heureusement, cette fois-ci mes samurai agissent de concert et mettrons à mort le chef adverse ainsi que l'archer tandis que Jingoro tient en respect les deux derniers adversaires. On s'arrête à la fin du troisième tour il me semble et on compte les points : je me retrouve avec les grosses reliques récupérées sur les morts et sauve ainsi mon honneur !
Une partie encore plus fun, où l'on a vraiment fait de tout, testé les limites du systèmes tout en en appréciant les saveurs. Voici les quelques photos prises sur le fait. 





Mais elles sont où les règles du coup? Les règles finales étant en développement, Je ne m'attarde pas trop dessus. Mais ne vous en faites pas, je compte bien continuer les tests et rester sur le projet Gaijin. Un rapport de bataille détaillé ? Une règle illustrée par des photos ? Une vidéo de partie ou de règles ? Aucune idée pour l'instant mais si l'une ou l'autre des alternatives vous paraît plus alléchante que l'autre surtout exprimez vous. Je prend également toutes les idées que vous avez à proposer.

Pour ceux qui le souhaitent je peux aussi poser vos questions directement au Matou Si vous voulez plus d'informations.
Je précise que seuls les robots et les gaijin sont de chez Golem Miniatures (les samurai sont de chez Zenit Miniatures) et qu'ils sont déjà disponibles à la vente pour certains.
Enjoy, particulièrement le pack "robots".
Enfin, pour les plus connectés d'entre vous je vous mets également le lien de la page Facebook

Sayōnara, 

Oups, il semblerait que j'ai du travail pour les vacances