lundi 16 octobre 2017

Socles Urbains, featuring Deadzone [Tuto]

Salut, salut !

Boudiou ce que le temps passe vite ! (quand on fait tout et n'importe quoi) Certes, entre autres mais c'est fou d'avoir des sujets sur lesquels écrire et pas le temps de rédiger ça correctement. 
Pour ceuss qui auront dépassé le stade du titre, cet article prendra plus ou moins la forme d'un tuto en effet, ne demande pas de compétences particulières et est à destination de tout figuriniste peu importe le jeu (ou presque, j'ai pris un exemple moderne/futuriste mais rien n'empêche de faire plus ou moins la même en médiéval ou antique). Les socles pour les nuls quoi ? Ne soit dont pas médisant et tiens t'en à ton rôle de seconde personnalité sarcastique veux tu ? Se sera effectivement très détaillé (enfin il me semble) mais n'ayant pas des capacités hors-norme de sculpture ou d'imagination, j'espère que cet article sera assez accessible pour tout un chacun. N'hésitez pas cependant à me dire si vous trouvez ça trop ou pas assez détaillé...

Un grand ami m'a un jour dit, "Le soclage est plus important que la peinture, Le décor est encore plus important que le reste" (qu'il avait lui même lu quelque part par là). Alors j'essaye d'appliquer, à défaut d'avoir des décors finis à vous montrer. 

Tout d'abord une petite photo du travail en cours et une présentation des modèles utilisés.
Ce que vous voyez plus bas et qui me servira d'exemple tout au long de cet article est une bande de rebelles pour le jeu Deadzone de Mantic Games. 5 Mercenaires se sont également glissés parmi les rebelles. C'est un jeu d'escarmouche futuriste avec de vilaines corporations opprimant la populace et donc des va-nu-pieds rebelles, faiblard mais de plus en plus nombreux se soulevant contre le régime.
Le jeu se déroulant (normalement) dans les Deadzone, c'est à dire les zones où un artefact alien a explosé, commençant à transformer les habitants, où tout le monde essaye de se barrer et donc au moment où toutes les crevures de la galaxie se rendent pour récupérer ce qu'elles peuvent avant la purge par les Enforcers (un bon mélange entre Robocop et un space marines).  Tout ça pour dire que c'était l'occasion parfaite pour faire des socles urbains couverts de ruines.

Un exemple du travail en cours, la roche liquide toujours en train de sécher.

Le matos

Cette première photo vous parle ? Alors c'est parti !
Tout d'abord, voilà le matériel que j'ai utilisé : la plupart représente du matériel de récupération donc pas besoin de prévoir le petit billet pour les courses chez Leroy merluche ou Bricomachin.
Voici donc la liste en images, avec les légendes vous indiquant le détail.

Si vous êtes figurinistes vous reconnaissez ça, (à moins de ne vivre que de plastique à 100%) : se sont les résultats des coulées de résine ou de métal rattachés aux figurines

Une plaque légère de liège, en voilà juste un petit morceau en exemple

Le styrodur (ou polystyrène extrudé): servant à faire l'isolation, facile à récupérer de quasi n'importe quel chantier. C'et plus costaud que le polystyrène et ça reste super léger !
La colle à bois à séchage rapide, ça nécessite un peu de temps de séchage mais c'est bien plus puissant et moins agressif que la glu (notamment pour le styrodur)

Alkemy, Fury, AnotherWorld, Hell Dorado... ça laisse du matériel à travailler !
Rien de bien sorcier non ?

La dernière chose c'est de quoi texturer les socles : alors vous pouvez utiliser de l'enduit de rebouchage, du sable, du glutella... Il y a énormément de techniques possibles. Pour ma part, j'utilise de la roche liquide de chez Prince August parce que... J'en ai trouvé en promo et que je trouve ça bien pratique, rien à préparer et on en fout pas partout !

Premier socle urbain : la rue

On va passer à un premier socle : un combo route + trottoir. Pour celui ci on va utiliser le liège, le styrodur et quelques débris découpés. 

Voici la figurine test : un rebel Ynidj qui sera découpé de sa petit base ronde pour être posé sur le socle travaillé
Le second exemple : le tératon
Première étape : poser le sol. Prenez un bout de styrodur (ici un petit) mais plus haut que votre plaque de liège. Collez le sur un bord du socle, de façon à recouvrir entièrement ce bord de socle (vous ne devez pas voir le socle de dessus). Ne vous préoccupez pas d'avoir la forme exacte, si ça dépasse on s'en fiche pour l'instant ! Je vous recommande de le coller à la colle à bois car la glu attaquera le styrodur.
Ensuite, préparer un bout de liège contenant une ligne droite qui longera votre trottoir. Vous pouvez le découper à la main pour les autres bords, encore une fois pas besoin de faire dans le détail, l'essentiel est de recouvrir la zone voulue. Vous pouvez laissez des trous si vous souhaitez montrer la route éclatée ou manquante... Ici colle à bois ou glu feront l'affaire.
Laissez sécher le tout.

Pour celui-ci, petit trottoir et route sur le reste du socle
Idem pour le tératon

Deuxième étape : tailler la forme du socle.
Maintenant que c'est sec, vous allez pouvoir enlever le surplus, redonner une forme ronde à votre socle. Le plus simple pour cela est de retourner le socle, vous aurez ainsi la forme ronde directement sous les yeux. Certains préfère laissez du hors-champ, pour ma part je trouve que cela se fond mieux si l'on suit la forme de la base. Donc une découpe circulaire pour le styrodur au cutter, de tout façon. Pour le liège, il y a deux écoles : la découpe à la main, qui donnera un aspect plus chaotique, plus réaliste pourrait t'on dire (le béton n'est pas du verre ou du plastique et ne se cassera que rarement net). L'avantage étant que ça se fait vite, le désavantage est que cela va très probablement dépasser un poil du socle ou au contraire faire apparaître la base. Aucun souci cependant, les trous peuvent être pris comme de réelles fissures ou on pourra mettre de la terre ou de l'herbe !
La seconde méthode consiste à faire comme le styrodur et à couper au cutter un bord régulier.

Le trottoir comme extrait du reste et la route coupée à la main, la base réapparaît mais qu'importe ? Comment la route pourrait elle être intacte après... tout ça !

La dernière étape : l'enrichissement
Consiste à rajouter les détails dont vous souhaitez agrémenter votre socle : toutes les merdouilles en plastique/métal plus ou moins cassés, tordus ou découpés sciemment feront l'affaire ! Si vous avez de l'inspiration vous pouvez même rajouter de vrais détails : panneaux, tuyaux, grilles... Ici je me suis contenté de quelques gravats.
Un conseil tout de même : positionnez votre figurine avant pour voir la place qu'il vous reste pour décorer, et si cela se verra ou non une fois la figurine collée sur le socle. 

Et voilà le travail, une petite apocalypse et les gens oublient qu'il y a des trottoirs !



Ici j'ai fabriqué une enseigne à partir d'un rab Kraken éditions

Il est pas beau mon tératon ?!

Deuxième socle : le champ de gravats

Second type de socle avec une nouvelle figurine. Celle ci ne sera pas détourré de sa mini base ronde et sera travaillé tel quel pour faire un socle granuleux, jonché de débris. Terre, gravats ou sable ? A vous de décider lors de la peinture ! On utilisera pour celui-ci de la roche liquide PA ou tout autre mélasse dont je parlais plus tôt.


Deuxième figurines à recevoir : le rebel Grogan et son désolator.
Première étape : on colle monsieur sur son socle, bon ben... voilà c'est fait rien d'autre à dire.

Pas sûr d'avoir envie de le croiser au détour d'une allée...
Ensuite, on va répartir notre pâte sur toute la surface du socle, de façon irrégulière pour bien représenter un sol torturé, si vous l'étaler de façon uniforme, vous n'aurez qu'une simple plaine qui présent finalement peu d'intérêt par rapport à un flocage classique. N'hésitez donc pas à jouer de la spatule et à mettre des coups dans votre page pour créer le relief.
 J'attire tout de même votre attention sur un point précis : attention aux pieds de votre figurine. En effet, ici la figurine étant déjà sur le socle, je vous encourage à bien aplatir votre pâte près des pieds de la figurine pour ne pas donner l'impression qu'elle est embourbée jusqu'aux genoux... Vous raccourciriez votre figurine et de près je vous assure que ce ne serait pas du plus bel effet.

Vue de devant (en cours de séchage)

Vue de derrière (en cours de séchage)
Deuxième étape : les débris
Ici également, pour casser l'aspect uniforme du socle, on va déposer toute sorte de débris pour faire ressortir le tout. Ici j'ai utilisé les pièces que vous verrez plus bas : restes de liège, plateforme ronde de la précédente figurine coupée en morceaux et cylindres de plastiques épars venant de diverses grappes.
Pas besoin d'attendre que votre pâte ait séché, au contraire cela vous permettra de mieux inclure vos débris comme s'ils avaient déjà commencé à être recouvert par la terre ou la poussière au lieu d'avoir l'air simplement "posés" par dessus.

Les fameux débris

Vue de devant avec les débris

Vue de dos


et face au désolator

Le super moit-moit : la rue en ruines !

Je pense que vous l'aurez compris : on passe sur un mix des deux : une partie trottoir ou route associé à de la roche liquide et des gravats. Je vais faire plus rapide, je pense que vous avez compris l'idée (et sinon il y a les commentaires). Ici c'est un rebel humain (le type de base, passe partout, bon en rien mais casse couille partout).

Le trottoir (encore en train de sécher) et les ruines appuyés dans a roche liquide derrière.


La position du monsieur se prêtait bien à une division dans ce sens, m'évitant de lui coller un pied sur le trottoir et un sur les gravats

Le bonus

Pour ceux que ça intéresse, je met ici le rendu "final" de ma bande de rebels et des cinq mercenaires soclés. N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, se sera forcément enrichissant. J'ai fait des zooms sur ceux qui me semblaient les plus intéressants. 

La troupaille dans son ensemble, je dirais que l'effet de masse est plus que satisfaisant !

Les rebels Soraks, même figurine mais il y en a une que j'ai modifié à coup de sèche cheveux pour la repositionner.

J'avoue, j'avais très envie de bâtir des murs en ruines et pour ça, le liège c'est top moumoute !

Idem, mes Ydnij sont également les même à la base, mais le sèche cheveux est le plus fort !

Ces bébêtes étant Scout et Agile, je voulais le représenter au mieux avec ces socles

On a jamais trop d'Ydnij

Wrath, Recon N32-19 et le doctor Simmonds


Les drones rebels, je voulais représenter une route plus... éparse


Vue de dessus ça le fait non ?

La chief (j'en ai chié pour séparer la caisse de la base... j'ai fini par découper autour)


C'est tout pour aujourd'hui, j'espère que cela vous plaira, n'hésitez pas à réutiliser, améliorer... C'est fait pour ! Je suis également preneur de vos retours ou de vos techniques de vieux coyote.

lundi 9 octobre 2017

Tournoi Alkemy en Bretagne

Demat,

ce n'est pas le premier mais pour ceux qui ne connaîtraient pas la formule :

Tournoi Alkemy au format blitz (180 points donc) avec au menu 4 parties dans la journée sur 4 scénarios différents définis ua préalable.
Chacun arrive donc avec ses 6 figurines (en moyenne) dont 1 héros et c'est parti pour la fête !
Pour cette édition quelque peu mouvementée dirons nous (je pousse les détails de l'orga folklorique) nous étions 14 joueurs ! Toutes les factions étaient représentées, quelques sous-factions en prime. Voici les listes jouées :

Triade de Jade :
- Xian Ling, 1 alchimiste de l'école du soleil de cristal, 3 gardes triadiques, 1 sergent de la garde triadique, 1 inquisiteur
- Lee Ping, Alchimiste du long soupir 4 miliciens lanciers, 1 milicien archer, 1 ombre de la garde cobra
- Lee Ping, Alchimiste du long soupir 2 miliciens lanciers, 1 milicien archer, 1 ombre de la garde cobra, 1 inquisiteur

Avalon :
- Garlan de Brall, prêtre de campagne, 2 recrues, 1 arbalétrier, 1 chevalier errant, 1 rétiaire
- Lotharius, prêtre, 3 recrues, 1 arba, 3 novices

Temple :
- Deicolus,frère collecteur, 1 novice, 1 templier, 1 hospitalier, 1 auxiliaire
- Lotharis, frère collecteur, 2 novices,  1 templier, 1 hospitalier

Khalimans :
- Iëcha Bint Sorna, 1 Jaraya, 1 tuareg, 1 méhariste, 1 Derwish, 1 Ifrit'qanis
- Iëcha Bint Sorna, 2 méharistes, 1 belluaire, 2 khergars, 1 derwish

Aurlok :
- Wolitse, chaman nuit, 3 guerriers tonnerre loups, 1 garde esprit

Utopie :
- Virato Servilano, chasseur de léviathan, chasseuse de méduse, gardien de Chora, matelot, apprenti de l'écume

Naashtis :
Ssa~kar's, maître de l'eau foudre, Klaph~Our'os, Sidh~Our'os, 3 automatons de combat, 1 sentinelle de Mem~Eth, 2 automatons explosifs

Walosi :
- Tha'Pioca, 1 guerrier tonerre, 1 lance ruche, 2 sentinelles cornues, 2 guerriers vents

Evadés :
- Am'n Ayassarr (Ifrit), 2 bagnards, 2 étrangleurs, 1 pillard Malikh

Je suis très heureux d'avoir eu autant de joueurs de l'extérieur, d'avoir rencontre Kurlem en vrai et d'avoir revu le camarade Tobias (putain je l'avais pas référencé, milles excuses bien plates...)  
Je vous fait un petit résumé rapide de mes 4 parties puis je vous laisse en images.

Partie 1 : les rats du pénitencier

Pour cette première partie du tournoi, je n'avais pas envie de jouer les sempiternelles bornes ou coffres alors, je me suis lancé sur les rats. Dans ce scénario, le but est de faire partir les rats dans la moitié de table adverse. Au début, ces derniers sont au milieu de la table, dans leur tanière. Il faudra envoyer des figurines à moins d'un pouce pour les en déloger. Tout le sel du scénario est donc de repousser les rats correctement pour empêcher l'adversaire de vous les renvoyer.
Pour la première partie je tombe contre Dogma et son Utopie. Il a changé sa liste, désormais il joue les deux chasseurs menés par Virato Servilano et accompagné d'un apprenti de l'écume, d'un gardien de Chora et d'un matelot. Une liste bien efficace avec les deux chasseurs à 3pa et Virato qui permet de leur donner des PA de charge ou de tir.
Jouant triade, je fonce sur les objectifs, j'ai la chance de remporter l'initiative au second tour et donc de déloger directement les rats. La bataille est un carnage, beaucoup de morts...
Au final victoire 10 à 6.

L'Utopie de Dogma

Ma liste triade (trouvez l'intrus)

Partie 2 : le carnaval des récoltes

Pour la seconde partie nous jouons un scénario que je ne connais pas. Ultra bourrin : le déploiement est spécial, toutes les figurines sont en plein milieu de la table, toutes à portée de charge. Chacun possède un ambassadeur à protéger. Si votre ambassadeur a pris moins cher que l'ambassadeur adverse, vous marquez deux points. Si votre ambassadeur est en vie et pas l'autre, vous en marquez 1. Le premier à 8 gagne.
Je tombe contre ma Némésis : Camthalion. Il joue le Temple (les religieux à la peau d'écorce qui bourrinent), il ose même me dire qu'il les a choisi exprès pour ce scénario le vil pendard.
Bref, je fais n'importe quoi au déploiement, je fais une boulette alors que je rattrapais : au final je perds et c'est bien fait pour moi. La prochaine fois je connaîtrais le scénario et la possibilité de bloquer l'ambassadeur dans un coin, derrière une figurine.
De l'avis de tous (ou presque) on s'aperçoit quand même qu'il y a un gros bug sur le comptage des points de ce scénarios... Nicoleblond et Kataklysm tue les émissaires au premier tour, bon ben... partie pliée 0 - 0 plus possibilité de marquer des points. Et ce n'est qu'un exemple, il y a clairement des modifs à faire.


Partie 3 : transport de fonds

Troisième partie, un scénario que je n'ai pas joué depuis le PREMIER tournoi Alkemy breton ou Riggs m'avait mis une peignée à coup d’arbalétriers avaloniens... Le but est de sortir trois trésors par le bord de table adverse sachant qu'il y en a 5 sur la table : 3 au centre et 1 dans chaque camp.
Cette foi-ci point d'arbalétrier puisque j’enchaîne avec le Temple de Tobias. Je lui tend vilement un piège pour Lotharius avec l'inquisiteur (qui prend cher en retour) avant de le finir avec Lee Ping. ensuite, se sera la chasse puisque je vais me contenter d'envoyer les lanciers sortir les trésors tandis que le reste tabassent ces salopiauds de séparatistes. Au final la perte de Lotharius est critique et je remporte la manche 4 - 1.



Pas mal le combo vert/violet hein?



Partie 4 : la chasse au fouisseurs

Dernière partie de la journée, j'ai mis ce scénarios que j'apprécie bien par son côté hasard d'apparition des fouisseurs. En quoi ça consiste ? Vous visualisez le tape-taupe, ce jeu ou des taupes sortent des trous et vous devez leur taper sur la tête ? Ben là c'est le même principe mais en tapant dessus avec vos figurines Alkemy (virtuellement hein). Le dernier qui tape remporte le point du fouisseur. Plus il est loin de votre bord de table, plus il vaut de points.
La fatigue me rattrape totalement, je fais littéralement n'importe quoi et je prends ma pilée en deux tours contre Nicoleblond. Désolé Nico, d'habitude j'essaye de te donner un minimum de challenge mais là... je crois que j'étais vraiment à bout. J'espère que tu ne m'en veux pas.



La suite, ce sont les photos, enjoy !

 























A bientôt pour un retour à l'historique !