mardi 3 octobre 2017

Jour Des Baffes : la SAGA des gnons

Demat !

A cause de tous ces kickstarter de copains, voilà que je suis tout bouleversé dans l'écriture de mes articles. Du coup, aujourd'hui c'est deux en un, mais 100% SAGA.  Tout d'abord se sera la partie de chauffe avec Matt Le Basileus aka Hagardunor, j'en profite pour vous encourager à aller voir son blog. Il tergiverse bien moins que moi, son blog est exclusivement dédié à la présentation de ses figurines, donc beaucoup de photos qui font bien plaisir aux yeux ! Dans un second temps, je parlerai du Jour Des Baffes des Laval, édition 2017. Un tournoi SAGA auquel j'ai déjà eu la chance de participer il y a 2 ans mais que j'ai manqué l'année dernière.

Romains contre vikings : le combat des chefs

Pour s’entraîner un peu avant le tournoi (je n'avais pas rejoué depuis la fin de la campagne en juin dernier). Histoire de ne pas multiplier les embrouilles, nous avons décidé de jouer un scénarios simple : le combat des chefs. 
En face de moi, de nombreux tirs puisqu'il y a une baliste (laissant une petite unité de 6 levées) et une unité de guerriers à l'arc (boostée puisqu'ils sont 10). J'opte donc pour un déploiement serré, mes levées un peu à l'abri à cause de leur faible armure et les berserks totalement à l'abri.
Malheureusement, il remporte le premier tour et va donc commencer à jouer avant même que je puisses avancer mes troupes. Heureusement, en lançant mes 3 dés de "défense", j'obtiens exactement les dés qu'il me faut pour employer LA capacité viking qui contre la baliste. En effet, Hargardunor m'avait expliqué que la baliste n'est pas déplaceable, en cas de déplacement, elle est automatiquement détruite. Une des capacités du plateau viking, Odin, permet de réagir à une activation adverse pour en tir pour la transformer en mouvement. Certes cela coût deux dés, mais je l'exploiterai jusqu'à la fin pour éviter les traits meurtriers.
A ma grande surprise, Hagardunor avance franco ses archers pour me délivrer une salve meurtrière, entamant ainsi mes guerriers. 






Entamé mais pas démotivés, les guerriers rejoindront le seigneur pour une charge punitive mettant à mort les impudents venus décocher leurs traits.




Le romain continuera à envoyer unité sur unité pour entamer mes forces, entre plumbata (pluie de fléchette de la part d'une unité de corps-à-corps et charges féroces, mes forces réduisent petit à petit, bien que moins rapidement que les siennes.




Jusqu'à ce moment fatidique où il exploitera la fatigue de mon seigneur pour réduire son mouvement, l'empêchant ainsi de replier près de sa plus proche unité de guerriers, n'ayant plus que deux hommes à sacrifier en cas d'attaque. C'est exactement ce qu'il cherchait puisque ses cavaliers vont sortir pile à ce moment là pour fondre sur mon pauvre seigneur et lui assigner suffisamment de touches pour le mettre à mort... Une bien belle stratégie que je n'ai pas pu venir. Merci Hagardunor pour la partie, la découverte des romains et la technique anti-balsite !





Le jour des Baffes : poule âges sombres

Le jour des baffes en détails : ça se passe à Laval, ça réunissait trois tournois : Warmachine, 40k et SAGA. Pour ce qui nous concerne, 14 joueurs de SAGA réparties sur les 3 poules : 4 pour la période arthurienne, 4 pour la période croisade et 6 pour les Âges Sombres. A ma connaissance une seule faction "en double" (les milites Christi) et ça c'est beau !
La journée se découpait en quatre périodes : 3 de jeu et une de repas avant de se conclure sur la remise des prix. 

Première bataille : pillage et dévastation

Pour la première partie de la journée j'affronte Cypher que l'on m'a longuement vendu comme un très bon joueur, très calculatoire et qui allait me mettre des bâtons dans les roues. Pour couronner le tout, il joue des gallois, peuple que je n'ai jamais affronté. La partie se déroule sur le scénario pillage et dévastation. Ce scénario asymétrique demande à l'attaquant d'enflammer les bâtiments et champs sur le terrain et comme toujours à Saga, de ruiner la bande adverse. Vous l'aurez compris le but du défenseur est de protéger ses biens tout en pourrissant l'adversaire, surtout de pourrir l'adversaire en fait.
Je me retrouve défenseur, planqué loin puisque le gallois tire avec tout le monde (à coup de javelots) et commence le scénario (je n'ai donc aucun dé à lancer pendant son premier tour). Résultat : dès le premier tour, la cathédrale flambe ainsi qu'un premier champ.  J'ai oublié de prendre des photos de chaque tour...

A mon tour j'avance prudemment pour protéger mes derniers décors et placer mes levées dans le champ, prêtes à faire feu. Reviens le tour de Cypher qui va approcher une unité de guerriers pour me tirer dessus, faisant ainsi quelques trous dans mon unité de guerriers. Il en profite pour enflammer encore un champ.
Je riposte immédiatement en envoyant le seigneur avec ses guerriers, les dés ne sont aps particulièrement avec moi, je ne tue pas son unité et mon unité de guerriers continue à fondre C'est à ce moment que Cypher commet une erreur. Après maintes vérifications sur les règles de fierté du seigneur, il charge mon unité de guerriers avec son seigneur en espérant isoler le mien, résultat son seigneur va y passer bien méchant, l'empêchant d'utiliser son dernier dé et d'emmener avec lui ses guerriers sur mon seigneur.
Une erreur qui lui coûtera la victoire puis-qu’à partir de là je vais grignoter petit à petit ses untiés jusqu'à ce qu'il ne puisse plus lancer de dés puisqu'il finira la partie avec son unité de levées intacte.
J'ai énormément utilisé la capacité Loki qui permet d'éliminer une unité de guerriers composée de 3 guerriers ou moins. Cela me permet de contrebalancer le manque de chance et j'achève ainsi 2 unités et le barde !
Une très bonne partie avec Cypher, très agréable et on s'est bien marré. Dommage que ce genre de scénario asymétrique se résume souvent à savoir qui sera défenseur et qui sera attaquant.





Deuxième bataille : la rivière gelée 

On enchaine avec un autre scénario asymétrique où j'ai prié tout le panthéon scandinave de ne pas être défenseur. Je m'explique : sur ce scénario, la table est divisée en deux par une rivière gelée, seulement traversable par deux ponts. L'attaquant se déploie à L ou moins de sont bord de table, le défenseur à C ou moins et ne déploie que 4 points sur 6. Les renforts n'arriveront que si l'adversaire amène une unité à L ou moins du bord de table du défenseur. Le but ? Avoir le plus de points restants dans la moitié de table du défenseur à l'issue de 6 tours. Ce n'est pas encore assez ? L'attaquant commence automatiquement (donc pas de dés de préparation pour le défenseur).
En face de moi se trouve du Malaia Druzina, la garde de la garde des princes russes accompagnés d'une autre unité légendaire : les capuches noirs, ces nomades des steppes armées d'arcs courts. Enfin une unité de garde à cheval et le seigneur monté également. 
Je planque un maximum de monde derrière les maisons et attend ma fessée, qui arrive à grandes coups de sabots. Sous une pluie de flèches puis une charge je perds deux unités de guerriers à la fin du troisième tour. 
Je me décide à envoyer le seigneur et ses 8 gardes charger les survivants (oui, je n'en ai tué que deux puisque malgré leurs arcs, il possède toujours une armure de 5 comme des gardes normaux). Une fois cette menace éliminée, mes renforts arrivent et je fais en sorte de repousser les derniers envahisseurs de l'autre côté de la rivière.









Troisième bataille : pillage ! (scénario maison)

Pour la dernière partie, j'affronte le camarade Nicos sur un scénario maison made in Laval. Le but ici est de piller la zone de butin adverse tout en protégeant la sienne (enfin un scénario symétrique !). La zone est placée par les joueurs, le long de leur bord de table. Nicos et moi les plaçons face à face, dans un coin. L'objectif est de se déplacer le long de la zone de pillage adverse pour marquer des points. 
Le problème c'est qu'en face : c'est du normand. Une unité d'archers, une unité d'arbalétriers et beaucoup de cavaliers ! Là encore, les maisons ne sont pas utilisables et je ne pourrais donc pas m'abriter. Jet mets de nombreux dés en défense contre les tirs tandis que les tirs de volée pleuvent. Il essaye de diviser mes forces en plaçant ses cavaliers sur mon flanc. Je finiras pas aller les chercher mais je le payerai très cher puisque je chierai magistralement mes jets de dés... Heureusement, Nicos se rattrape au tour d'après en foirant toutes ses saves et les cavaliers mourront en laissant 2 guerriers sur les 12 du départ...
De là il y aura peu d'avance, une ligne de front qui se stabilisera au niveau des maisons. Je repousserai l'assaut de cavaliers sur ma gauche mais ne parviendrai pas à atteidnre la zone de pillage adverse : égalité !

Je m'étais habitué à jouer contre Ragnar Nicos alors le retrouver avec du normand était un vrai plaisir. Il a acquis une sacrée technique et j'ai été incapable de forcer sa ligne de front...














Bilan et galerie

Fin du tournoi, j'ai le plaisir de finir premier de ma poule et de repartir avec 4 points de pictes de chez Footsore et un blister de prêtres que j'ai choisi un peu à la va vite dans la précipitations pour tenir les horaires... J'ai quand même réussi à faire ma fouine pour aller prendre quelques photos des autres tables, enjoy !


les fiers archers de Nios le Normand

Et le seigneur !

Encore les archers

Une photo bien sombre des vikings d'Hagardunor

Knutt, joué par Hagardunor


Les croisés de Riggsounet contre les milites christi de Crin Blanc

Les chevaliers du Saint Sépulcre en action

Les pictes du petit Ben-Hur



Le chef sur char des pictes !

Son prêtre, basé sur la figurine de Merlin, qui a gagné le concours de peinture Hobby Shop




Certains d'entre vous auront peut être remarqué le changement de mes vikings entre la première et la deuxième partie de l'article. Dans un futur article je vous les présenterai plus en détail !

10 commentaires:

  1. AH Saga...
    J'attends avec envie la refonte qui va sortir l'an prochain !

    RépondreSupprimer
  2. J'attend également de voir ce que ça va donner ! Merci de m'avoir lu :)

    RépondreSupprimer
  3. Hé bien, quelle odyssée guerrière !! ^^

    Beaucoup de batailles et beaucoup de photos pour le Hall des ancêtres... Les Skaldes chanteront longtemps tes exploits ^^

    Serviteur,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un tournoi SAGA c'est toujours une odysée, c'est ça qui est chouette avec ce format. Trois parties en une journée ça laisse le temps de finit et ça n'est pas de la simple escarmouche.

      Merci de ta lecture !

      Supprimer
  4. Superbes combats, décors et figurines sont magnifiques, mention spéciale pour ma part aux archers et au prêtre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Phil, ça fait bien plaisir ! Je viens de voir ton (votre?) blog, il y a une sacrée base rapports de bataille, et vos schémas sont de toute beauté. Je crois que je vais suivre ça de près.

      Supprimer
  5. De bien belles photos.Bravo pour ta première place au tournoi, cela fait plaisir de voir un ami sur la 1ere marche du podium.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Le plus agréable c'était surtout la journée avec vous (trajets inclus!).

      Supprimer
  6. La vache t'as bien mitraillé, c'est vraiment beau de revoir tout ça :)
    Bravo pour ta première place, pour ce qui est des points moins positifs sur lesquels on avait discuté j'espère que ça sera mieux la prochaine fois (ne serait-ce que pour les lots).

    Au plaisir de te revoir par ici ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, moi je trouve que j'en ai pris peu ^^'
      Merci, je suis pas sûr que se soit prévu ce genre de changements mais bon... Je trouve ça important de se bouger pour ceux qui organisent ce genre d'événements dans le grand ouest !

      Supprimer